Poésies

Mon Tigre de Malaisie

Du haut de ton harnachement
Du haut de ton bel éléphant
Tu sembles défier,
Noble mandarin ,
Sur ton palanquin

Le Tigre de Malaisie
Sans monture,lui… !

Tu pourrais en faire un allié
Mais sur ton éléphant
T’es bien trop fier
Quand tu passes indolemment…

Un éléphant çà trompe énormément…
Tous deux,vous pourriez de grandes choses
Pour votre peuple, à grandes doses…

Sandokan et le Mandarin,
Le justicier et la connaissance
Toi le Haut Dignitaire
Ne peux-tu aider le simple prolétaire ?
N’as-tu point de conscience ?

Se sentir utile
Pour exister
Exister pour lui
Ne pas être prise pour futile
Quand on ne pense qu’à aimer
Et être aimée de lui…

Le voir comme un géant
Alors que sans lui c’est le néant
Une soif que je ne peux étancher
Une faim que je ne peux rassasier
Mon coeur prend une ride
Tant je ressens le vide…

Ce vide de toi
Car tu ne peux être sous mon toit
Ce sentiment te concerne
Si mon coeur est en berne

Au travers de mes pensées
Sens-tu mes caresses ?
Je suis si blessée
De ne te donner aucune liesse.

Commentaires

Un referencement gratuit sur Google. Site référencé par Aquitaweb