Poésies

BORDEAUX

1. Depuis Burdigala tu brilles !
Celte, romaine tu prends ton essor.
Cité culturelle, tu pétilles,
Anglaise par la reine Aliénor.
Bordeaux ta noble indépendance,
Œuvre de siècles enlacés si beaux,
Vibre dans mon esprit et s’élance
Vers les effluves des temps nouveaux.

Refrain.
Toi, Bordeaux, tu danses dans ma tête
Quand au loin, superbe, je te vois
Un air d’histoire, un air de fête
Fait vibrer tout mon être d’émoi.

2. Sous ton romantique pont de pierre,
Au dix-neuvième siècle commençant,
Tu enracinas dans la lumière
Ton fleuve aux remous incessants.
Puis des ponts aux décors sublimes
Ont ta Garonne ensoleillée.
Des bateaux passent et elle s’anime,
Remplie de trésors appréciés.

3. Ton choix d’une liberté tu montres
Par ta colonne aux Girondins.
De la guerre tu sors des décombres
Sous l’égide de Chaban, serein.
L’art au fil des ans t’enjolive
Des architectes t’ont façonnée.
Dans la pierre noircie ils ravivent
Les façades dix-huitième ornées.

4. Dans ta Garonne aux courbes gracieuses
Le mascaret bien surprenant
Crée des résonances délicieuses
Dans le Port de la lune béant.
Tu murmures, calme, à mon oreille
La chanson du fleuve tourmentée.
Des trésors que l’histoire réveille
Jaillissent à notre mémoire comblée.

5. Les rives de ton fleuve nous émeuvent,
Leur miroir d’eau, les parcs riants.
Ta cité, tes boutiques abreuvent
Tous nos sens d’un bel air d’antan.
Le vin enflamme bien ton courage
Sur l’Europe et le monde ouvert,
Puissance économique, tu nages,
Sur tes vestiges toujours altière.

Paroles de Serge Lapisse
Musique et interprétation de Monique Longy.

Commentaires

Un referencement gratuit sur Google. Site référencé par Aquitaweb